Retour haut de page

Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Séminaires

« septembre 2017 »
L M M J V S D
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1

Accueil du site > Nouvelles scientifiques > description microscopique de la fission spontanée du noyau 258Fm

description microscopique de la fission spontanée du noyau 258Fm

Y. Tanimura, D. Lacroix and S. Ayik

La description microscopique de la fission est l’un des challenges actuels de la physique nucléaire théorique. La complexité de ce processus provient de la nécessité de décrire simultanément les aspects quantiques liés aux nucléons, ceux liés aux degrés de liberté collectifs ainsi que la supraconductivité nucléaire. Une nouvelle théorie a été proposée récemment dans le groupe de physique théorique de l’IPN d’Orsay. Dans cette approche, les effets quantiques dans l’espace collectif sont incorporés en considérant des conditions initiales fluctuantes suivies par un ensemble de trajectoire de type champ moyen dépendant du temps avec appariement. Cette théorie a été appliquée pour décrire la fission spontanée du 258Fm.
Les distributions des fragments de fission ainsi que leurs énergies cinétiques ont été reproduites raisonnablement. 

Exemple d’évolution d’un noyau de 258Fm conduisant à la fission. Cette évolution est obtenue en résolvant les équations de champ moyen.
Les profils de densités sont présentés en fonction du temps t. La dynamique se sépare en trois phases : une évolution très lente dans laquelle l’appariement est essentielle (t< 5000 fm/c), une évolution rapide près du point de scission et une accélération Coulombienne (t>5500 fm/c) des fragments de fission.

Voir en ligne : Phys. Rev. Lett. 118, 152501 (2017)


 

IPN

Institut de Physique Nucléaire Orsay - 15 rue Georges CLEMENCEAU - 91406 ORSAY (FRANCE)
UMR 8608 - CNRS/IN2P3

Ce site est optimisé pour les navigateurs suivants Firefox, Chrome, Internet explore 9