Retour haut de page

Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Séminaires

« mars 2017 »
L M M J V S D
27 28 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31 1 2

Accueil du site > Activités scientifiques et techniques > Division Instrumentation et Informatique > R&D Détecteurs > Compétences du service RDD > The CAD activity of the RDD department

La CAO au service RDD

Les principaux logiciels utilisés par le service sont Catia V5, Autocadet Showcase
 
JPEG - 119.5 ko
JPEG - 183.4 ko
A partir de l’avant-projet élaboré par les ingénieurs mécaniciens responsables de projet, et en concertation avec les physiciens, le bureau d’étude définit précisément le détecteur. Ce bureau est composé de 4 personnes en charge de la Conception Assistée par Ordinateur (CAO) avec le logiciel CATIA, du dimensionnement par la modélisation et de la mise en plan utile à la fabrication. Le travail peut aller de la conception de petits ensembles ou de prototypes pour valider les concepts, à de grands assemblages où tous les composants non seulement mécanique, mais aussi l’électronique, les câbles, les systèmes de refroidissement ou autre lié au fonctionnement du détecteur, sont intégrés et représentés avec précision. Toutes les contraintes sont donc prises en compte dès le début de la conception. Les formats d’échanges universels entre les différents logiciels et laboratoires permettent d’importer ou d’exporter des données afin de composer la maquette 3D de l’installation finale, et de discuter le schéma global d’une expérience avec les physiciens et les procédures liées à l’assemblage. En plus de la définition propre du détecteur, tous les outils de fabrication et de montage sont étudiés en relation avec l’atelier de montage Détecteurs. Cette dernière phase peut comporter une part de R&D, notamment en cas d’utilisation de matériaux composites où le dessin du moule et autres outils associés est alors nécessaire. 
Le service dispose également d’un atelier qui permet de fabriquer des prototypes, de discuter et proposer des procédures de montage et méthodes appropriés, et d’assembler les détecteurs. Pour cela, il dispose d’outils pour l’usinage, la soudure, l’ajustement et le réglage des ensembles mécaniques.
JPEG - 110.4 ko
Tous types d’études de détecteurs liés aux projets de recherche de l’IPN d’Orsay, peuvent être menés. Citons entre autres l’exemple de réalisation des chambres à fils des projets ALICEet HADES, les détecteurs de scintillateurs pour le projet G0des calorimètres électromagnétiques pour les expériences pour les expériences DVCSou PANDA, etc
Contact  : J. Bettane

 

IPN

Institut de Physique Nucléaire Orsay - 15 rue Georges CLEMENCEAU - 91406 ORSAY (FRANCE)
UMR 8608 - CNRS/IN2P3

Ce site est optimisé pour les navigateurs suivants Firefox, Chrome, Internet explore 9