Retour haut de page

Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Séminaires

« mai 2017 »
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4

Accueil du site > Nouvelles scientifiques

Nouvelles scientifiques

Pages-1-2-3-

Première réussie pour le démonstrateur du détecteur ACTAR TPC sur le site ALTO d’Orsay

Le démonstrateur du détecteur Active Target and Time Projection Chamber (ACTAR TPC), développé par des équipes du CNRS et du CEA, a permis d’observer en direct pour la première fois la dissociation de noyaux de carbone-12 de faible énergie en trois particules alpha. Cette observation a été réalisée grâce à une chambre à projection temporelle (TPC) faisant à la fois office de cible et de détecteur ("cible active"), lors d’une expérience effectuée à Orsay auprès de (...)

Lire la suite


Vignette une

Andromède : Tests de validation réussis, en route pour Orsay !

La première tranche du projet Andromède (ANR-10-EQPX-23) se termine avec la réception seconde quinzaine de mars de l’accélérateur de type Van de Graaff construit par NEC (National Electrostatics Corporation à Middleton, Wisconsin USA). Les tests à Middleton ont été concluants : la tension du terminal a atteint 4.160 MV. La tension de 4 MV a été maintenue pendant 15 heures sans problèmes sous une pression de 6.5 bars de SF6. (...)

Lire la suite


Magnétisme d’un noyau auto-conjugué

Dans les noyaux auto-conjugués (N = Z) les protons et les neutrons occupent la même orbite. Par conséquent, en première approximation, le facteur gyromagnétique (facteur g) de leurs premiers états excités est censé être égal à 0.5. En prenant en considération d’autres effets plus fins comme par exemple les mélanges de configurations, les effets d’échanges de méson et de mélange d’isospin, les (...)

Lire la suite


Le système solaire primitif contenait des traces d’explosion de supernovae

Grâce aux observations récentes de la sonde Voyager et à des simulations numériques, il a été montré que les noyaux radioactifs de 10Be contenus dans les premiers solides du système solaire ont pu être produits à la suite de l’explosion d’une ou plusieurs étoiles massives précédant la formation de ce dernier. Ces travaux, publiés dans Astrophysical Journal, renforcent l’hypothèse selon laquelle la formation du système solaire aurait eu lieu dans des conditions peu communes au sein de la Voie lactée. lien (...)

Lire la suite


Recherche de photons lourds au laboratoire Jefferson

L’expérience HPS (Heavy Photon Search) au laboratoire Jefferson (États-Unis) a pour but de rechercher un nouveau boson vecteur massif (appelé photon lourd ou photon sombre) ayant une masse entre 20 MeV à 1000 MeV. L’existence d’une telle particule serait liée à une symétrie U(1) supplémentaire dans la nature, elle interagirait alors naturellement, mais de manière fortement réduite, avec la charge électrique classique. En effet, pour comprendre la nature de la matière et de l’énergie noires (...)

Lire la suite



 

IPN

Institut de Physique Nucléaire Orsay - 15 rue Georges CLEMENCEAU - 91406 ORSAY (FRANCE)
UMR 8608 - CNRS/IN2P3

Ce site est optimisé pour les navigateurs suivants Firefox, Chrome, Internet explore 9