Retour haut de page

Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Séminaires

« février 2017 »
L M M J V S D
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 1 2 3 4 5

Accueil du site > Activités scientifiques et techniques > Astrophysique > Astrochimie > La collision

La collision

Dans une collision dite de haute vitesse (comparée aux vitesses des électrons sur leurs couches), on distingue trois types de processus : l’ionisation correspond à la perte d’un électron, l’excitation est la promotion d’un électron sur un état électronique excité et enfin la capture électronique correspond au transfert d’un électron entre les partenaires de la collision.

L’ionisation est le processus le plus probable. Les sections efficaces de ce processus augmentent fortement avec la taille de la molécule. Les processus d’ionisation multiple deviennent en particulier importants. Ils sont sensibles à la géométrie de la molécule impliquée.

Sections efficaces d’ionisations dans la collision de haute vitesse (2.4 unité atomique) Cn+ + He. En noir,rouge,vert et bleu, la simple,double,triple et quadruple ionisation. Les symboles sont les mesures et les lignes le résultat d’un calcul basé sur une approche à atomes et à électrons indépendants.


 

IPN

Institut de Physique Nucléaire Orsay - 15 rue Georges CLEMENCEAU - 91406 ORSAY (FRANCE)
UMR 8608 - CNRS/IN2P3

Ce site est optimisé pour les navigateurs suivants Firefox, Chrome, Internet explore 9