Retour haut de page

Accueil du site > Actualités > Elias Khan, lauréat de la Médaille d’argent du CNRS 2016

Elias Khan, lauréat de la Médaille d’argent du CNRS 2016

Elias Khan, professeur 1ere classe à l’Université Paris-Sud, est un physicien nucléaire de réputation internationale. C’est aussi un chercheur hors-pair qui présente des qualités très peu communes dans le monde de la recherche puisque ses travaux touchent plusieurs aspects : expérience, théorie, et applications.

Dans le domaine expérimental, il a su s’attaquer à des questions originales et proposer l’approche expérimentale appropriée pour y répondre. Par exemple, ses travaux sur l’évolution des modes de compression dans les noyaux atomiques riches en neutrons ont permis de se placer en tête de la compétition internationale sur cette question.
Dans le domaine de la théorie, son terrain de prédilection, Elias Khan a étudié les excitations des noyaux exotiques et leur structure. Ses travaux de grande qualité ont eu un très haut impact  : il a ainsi clarifié le lien entre la compressibilité d’un noyau et celle de la matière nucléaire. Ses publications récentes dans la revue « Nature » ont aussi élucidé la question de l’origine des états de type molécule nucléaire, montrant ainsi qu’il s’agit d’un état hybride entre le cristal nucléaire et le liquide quantique.

En attribuant cette année la médaille d’argent CNRS à Elias Khan, le jury récompense un enseignant-chercheur exemplaire, très complet, un physicien talentueux qui a su aborder la physique nucléaire sous de nombreuses facettes (expérience, théorie, applications et enseignement), pour conduire des travaux de grande qualité en structure nucléaire théorique et expérimentale concernant les modes de compression du noyau ainsi que la dualité molécule nucléaire - liquide quantique.


Voir en ligne : Medailles du CNRS 2016


 

IPN

Institut de Physique Nucléaire Orsay - 15 rue Georges CLEMENCEAU - 91406 ORSAY (FRANCE)
UMR 8608 - CNRS/IN2P3

Ce site est optimisé pour les navigateurs suivants Firefox, Chrome, Internet explore 9