Retour haut de page

Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Séminaires

« janvier 2017 »
L M M J V S D
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5

Accueil du site > Autres installations > ANDROMEDE > Avancement > IGLEX Centre pluridisciplinaire

IGLEX Centre pluridisciplinaire

L’IGLEX

Une réflexion globale des installations dans le plan du Campus Paris-Saclay a fait émerger le projet de plan vallée autour des laboratoires LAL, IPNO, IAS, CSNSM, laboratoires qui étaient dans la problématique des deux EQUIPEX soutenus par le LAL et l’IPNO. Dans ce plan construit en 2012, il a été décidé de créer un Centre Pluridisciplinaire baptisé IGLEX qui réunissait les deux EQUIPEX dans des locaux de l’ancienne INB (INB 106) occupés par le LURE. Ce projet permet de réutiliser des bâtiments adaptés pour recevoir les deux EQUIPEX Andromède et ThomX porté par le LAL. Il formera un Centre Pluridisciplinaire « IGLEX », ouvert vers l’Université et la région qui a aussi une vocation Internationale (Au niveau d’Andromède le groupe du TAMU a déjà obtenu un budget de la National Science Fundation pour participer à l’exploitation de l’instrument). Il permet les évolutions envisagées dans nos projets coordonnés. Cette infrastructure est réalisée dans le cadre de l’Université Paris Sud et a bénéficié de son appui pour obtenir les budgets de sa réalisation, en soutenant le plan vallée porté par les deux laboratoires IPNO-LAL dont l’IGLEX est un pivot très important.

Figure 1. Réhabilitation de l’Igloo

Figure 2. Le projet Iglex vue 3D de l’implantation des accélérateurs et de leurs équipements

Pour assurer un niveau de rayonnement dans l’Igloo compatible avec l’utilisation d’Andromède et ThomX, les deux accélérateurs sont placés chacun dans un bunker en béton pour minimiser le rayonnement. Les groupes de radioprotection de chaque laboratoire ont simulé les radiations pour chaque accélérateur et calculé les dimensions de chaque bunker. L’étude de cette réhabilitation a été prise en charge au sein d’une collaboration des deux équipes Andromède et ThomX pour aboutir à un projet finaliser en 2013 et ainsi réaliser un appel d’offre de Maitrise d’œuvre dont l’acte d’engagement a été notifié le premier avril 2014 aux société Daher-De Viris. Le projet porte sur la réhabilitation de l’Igloo et des salles D1 et D2 du bâtiment 209 C. Les surfaces de l’opération comportent 1059 m2 dans l’Igloo qui recevra les deux équipements dans deux casemates indépendantes 250 m2 pour Andromède et 270 m2 pour ThomX et dans les halls extérieurs D1 (425m2) et D2 (225m2) à l’Igloo il y aura des laboratoires, des salles de commandes, des annexes et une salle expérimentale de ThomX.

Simultanément le CPER Ile de France a été accordé pour le plan Vallée au cours du second trimestre 2015, sa signature a eu lieu le 13 octobre 2015. Le financement initial de 2.1 M€ géré par le CNRS permet de réhabiliter les bâtiments pour l’installation des deux équipements. Le budget total de 4.5 M € couvrira toutes les dépenses liées à la mise en place et au fonctionnement des deux instruments sur ce site. 

La phase DCE du projet IGLEX avec le choix des entreprises a été finalisée le 18 décembre 2015. Le kickoff et la première réunion de chantier IGLEX a eu lieu le 6 janvier 2016. Le chantier a débuté à la fin de janvier et actuellement toutes les études des entreprises couvrant ce chantier ont été réceptionnées. Le gros œuvre que constitue les casemates de ThomX et Andromède ont débutées et cette partie du chantier sera terminée fin juin 2016. La réception complète du chantier IGLEX sera effectuée en décembre 2016.

Figure 3. Le premier mur de la casemate Andromède

La plate-forme multidisciplinaire IGLEX se concentre, à travers un effort concerté sur les fondamentaux et la recherche de l’accélérateur, sur la mise à jour des techniques pour augmenter le domaine des applications (instruments et des méthodes novatrices pour la production d’ images de haute résolution moléculaire et large haute résolution de positons) et leur impact. Ces groupes vont exploiter pleinement les informations complémentaires fournies à ’aide de photons, électrons et des faisceaux d’ions. Les applications de ces installations couvrent un vaste champ de recherche : la biochimie, l’astrophysique, la science des matériaux, de l’environnement et du patrimoine culturel. Plusieurs laboratoires, dans et hors (Institut Pasteur) de l’IDEX Campus Paris-Saclay ont manifesté un grand intérêt dans le projet de devenir des utilisateurs de ces installations.


 

IPN

Institut de Physique Nucléaire Orsay - 15 rue Georges CLEMENCEAU - 91406 ORSAY (FRANCE)
UMR 8608 - CNRS/IN2P3

Ce site est optimisé pour les navigateurs suivants Firefox, Chrome, Internet explore 9