Retour haut de page

Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Séminaires

« mars 2017 »
L M M J V S D
27 28 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31 1 2

Accueil du site > Autres installations > ANDROMEDE > Avancement > 2015 > 2015 The progress state of the project

2015 Etat d’avancement du projet

L’ACCELERATEUR

Visite d’ANDROMEDE A SUPER ACO

A partir du mois de novembre nous avons organisé des visites avec des explications sur Andromède et son utilisation dans le hall de Super ACO. Nous avons débuté ces visites avec les personnels de la Division Accélérateur le 26 novembre (date anniversaire du responsable scientifique). Tous les services et divisions de l’IPNO ont été invités et nous avons eu le plaisir d’avoir une forte participation et nous espérons que les commentaires exprimés avec ferveur ont été bien accueillis.





ANDROMEDE A SUPER ACO

Après avoir été réceptionné avec succès en mars 2015 chez NEC (National Electrostatics Corporation) à Middelton (Wisconsin, USA), l’accélérateur a été livré à Orsay en juin. Il a été installé provisoirement dans le hall SuperAco en attendant la fin des travaux de l’IGLEX prévus en décembre 2016. Les tests de réception en juillet ont montré que le premier tube accélérateur avait été endommagé au cours du transport. Il a été remplacé en août et tout l’équipement a été monté et testé en septembre 2015 en incorporant l’aimant de déviation haute énergie et les lignes de faisceaux livrées.


Réception chez nec

La tranche 1 du projet Andromède (ANR-10-EQPX-23) arrive dans sa phase finale. L’accélérateur de type Van de Graaff construit par NEC (National Electrostatics Corporation Middleton, Wisconsin USA) a été réceptionné entre le 15 et 28 mars 2015. Les figures 1 & 2 présentent l’accélérateur ouvert et fermé. La tension du terminal a atteint 4.160 MV avec une stabilisation longue à 4.100 MV (figure3). La tension de 4 MV a été maintenue pendant 15 heures sans surveillance (de nuit) sans problème sous une pression de 6.5 bars de SF6. L’accélérateur est équipé des deux sources d’ions interchangeables. Pantechnik (Bayeux, France) a fourni la source ECR Microgan™. OrsayPhysics (Fuveau, France), partenaire de l’Equipex Andromède, a fourni la colonne ionique NAPIS (NAno-Particle Ion Source) pour la production des faisceaux de nanoparticules d’or. La figure 4 montre le terminal de l’accélérateur avec tous les éléments du terminal correspondant à son alimentation, la ligne de faisceau et les sources d’ions. La source NAPIS est en place. Les essais d’extraction de faisceaux de l’accélérateur ont été effectués avec la source ECR Microgan™. Nous avons obtenu ainsi des faisceaux de SF5+, CO+ et H2+ avec des intensités de 20 µA à 2MV. Les tests ont montré qu’il était nécessaire de faire quelques modifications pour rendre le changement de sources d’ions plus facile. Une fois ces modifications faites, l’accélérateur arrivera à Orsay courant mai. Il sera installé provisoirement dans le hall SuperAco en attendant la fin des travaux de l’IGLEX prévus mi 2016.

Figure 1. Terminal and high voltage structure which are under sulphur hexafluoride pressure

Figure 2. 4MV NEC accelerator

Figure 3. 4.100 MV applied on the terminal of the Andromede accelerator.

Figure 4. 4MV NEC terminal Accelerator with the ECR and NAPIS electronic boxes.


 

IPN

Institut de Physique Nucléaire Orsay - 15 rue Georges CLEMENCEAU - 91406 ORSAY (FRANCE)
UMR 8608 - CNRS/IN2P3

Ce site est optimisé pour les navigateurs suivants Firefox, Chrome, Internet explore 9